Obtention d’hépatocytes par reprogrammation de fibroblastes humains

Publié le : 8 juillet 2011

La revue Nature a publié, le 30 juin 2011, une découverte des professeurs Suzuki et Sekiya du Medical Institute of Bioregulation de l’université de Kyushu à Fukuoka. Ceux-ci ont obtenu des cellules hépatiques (cellules de foie) en reprogrammant des cellules de peau humaine (fibroblastes).

Les cellules hépatiques naissent au niveau embryonnaire par l’expression des gènes menant à la différenciation hépatique. Les recherches menées ont émis l’hypothèse que le programme de spécialisation hépatique peut aussi être déclenché dans des cellules n’appartenant pas initialement à la lignée hépatique, notamment en les soumettant à différents facteurs de transcription hépatique. Ainsi les chercheurs ont insérés deux gènes dans des fibroblastes humains et dans des cellules embryonnaires. Ils ont réussi à obtenir in vitro des cellules ayant les mêmes caractéristiques que des cellules hépatiques "normales".

Ces nouvelles cellules, ou cellules hépatocytes induites, cellules iHep (induced hepatocyte-like), ont une grande faculté à réparer les tissus ainsi qu’à proliférer. De plus elles présenteraient un faible risque de cancérisation. La découverte des cellules iHep constitue une avancée pour la médecine régénératrice qui pourrait, à terme, les utiliser.

Bulletins Electroniques Japon (Eric Perrot) 01/07/2011

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres