Objection de conscience : un pharmacien condamné pour “préjudice moral”

Publié le 5 Sep, 2022

Aux Etats-Unis, un pharmacien a refusé, en janvier 2019, de délivrer un “contraceptif oral d’urgence” à une femme, en raison de ses « croyances ». Un jury du Minnesota l’a condamné à verser une amende de 25.000 dollars pour « préjudice moral », mais ne l’a pas déclaré coupable de « discrimination sexuelle ».

Charles Shreffler, l’avocat de George Badeaux, le pharmacien condamné, rappelle que « les professionnels de la santé devraient être libres d’exercer leur profession conformément à leurs convictions » (cf. L’objection de conscience : un droit fondamental parce qu’elle est un devoir). Le pharmacien « ne peut participer à aucune procédure qui l’oblige à distribuer des médicaments susceptibles de mettre fin à une vie humaine innocente dans l’utérus », a-t-il ajouté.

Gender Justice, qui représente la plaignante, a annoncé faire appel de la décision.

Source : Journal de Montréal, QMI (06/08/2022) – Photo : iStock

Partager cet article

Synthèses de presse

Belgique : une victime des attentats euthanasiée à 23 ans
/ Fin de vie

Belgique : une victime des attentats euthanasiée à 23 ans

Shanti De Corte, une jeune flamande de 23 ans, a été euthanasiée pour « souffrance psychiatrique irrévocable ». Une enquête a ...
« Derniers secours » : première formation sur la fin de vie en France
/ Fin de vie

« Derniers secours » : première formation sur la fin de vie en France

Les formations « derniers secours » viennent d’être lancées en France par la SFAP. Elles existaient déjà dans une vingtaine d’autres ...
Canada : des « adaptations » possibles pour les détenus transgenres
/ Genre

Canada : des « adaptations » possibles pour les détenus transgenres

Les détenus purgeant une peine fédérale au Canada peuvent désormais être incarcérés dans la prison correspondant à "l’identité de genre" ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres