Nouvelle offensive de la théorie du genre à l’école

Publié le : 29 avril 2013

La polémique autour de l’intégration de la théorie du genre dans les manuels de SVT en 2010 est encore bien présente dans les esprits. Mais les partisans de cette théorie ne sont pas satisfaits et souhaitent « mieux intégrer les questions LGBT » dans les manuels scolaires.

 

Ce sujet a été au centre d’un séminaire sur les manuels scolaires organisé le 19 avril à l’Assemblée nationale par République et Diversité, Think-tank. Ce colloque, soutenu par la Ministre de la Réussite éducative conclu que ces manuels ont « des progrès à faire en la matière« . Ils déplorent en effet qu’ils soient « exempts d’homosexualité » ou encore que « la problématique de l’orientation sexuelle [soit] à peine évoquée« .

 

Le futur Conseil national des programmes travaillera sur les nouveaux contenus des manuels voulus par Vincent Peillon cet été, pour assurer leur disponibilité en 2015.

 

En attendant, l’UNI, syndicat d’éducation, vient de lancer un Observatoire sur la théorie du genre, et invite à signer une pétition (142 000 signatures à ce jour) pour « obtenir le retrait d’un amendement au projet de loi sur l’école (qui passera en mai)« . Amendement déposé par Julie Sommaruga établissant que l’école « assure les conditions d’une éducation à l’égalité de genre« . Le Ministre de l’éducation évoque sur le Grand jury RTL-LCI-Le Figaro « une grande confusion sur ce sujet », et interprète le terme genre employé dans cet amendement comme l' »égalité entre filles et garçons« . Comme pour « rassurer« , il se dit « contre les théories du genre quand elles vont jusqu’à la négation de la différence sexuelle« . Il reste que cet amendement sera examiné tel quel s’il n’est pas retiré, et sans l’interprétation prudente de Monsieur Peillon.

<p>Le Figaro (Caroline Beyer) 29/04/2013</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres