Nouvelle-Calédonie : avortements médicamenteux en dispensaire

Publié le : 12 janvier 2012

En Nouvelle-Calédonie, les élus ont ouverts la possibilité de proposer aux femmes de Brousse et des Îles des avortements médicamenteux dans les dispensaires. Cette décision vise à faciliter les démarches des femmes isolées, en limitant le besoin de déplacements vers les centres hospitaliers publics.
En 2009, il y a  eu 1 479 avortements en Nouvelle-Calédonie. Proportionnellement au nombre de femmes en âge de procréer, ce taux est supérieur à celui de la métropole.

Le Dr François-Xavier Mangolte, responsable du dispensaire de Thio, souligne qu’il faudra réfléchir au cas par cas et agir "avec beaucoup de précautions". Le médecin de Brousse souhaite en effet rester prudent : "Une IVG, ce n’est jamais anodin". Il estime que les recours à l’IVG devraient "s’accompagner d’un suivi et de la mise en place d’une contraception. Ce qui n’est pas toujours évident avec des patientes habitant des zones isolées".

Les Nouvelles Calédoniennes 11/01/12

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres