Nouvelle approche de thérapie génique dans la myopathie de Duchenne

Publié le 11 Mar, 2008

L’équipe de Brian Kaspar (université de l’Etat de l’Ohio) aurait amélioré, de manière “significative et durable“, chez des souris modèles de myopathie de Duchenne, leur masse et leur force musculaire en leur administrant un gène codant pour un inhibiteur de la myostatine (facteur de croissance limitant la croissance des tissus musculaires).

 

Plusieurs approches de ce type avaient déjà été expérimentées, donnant des résultats encourageants, mais uniquement sur des animaux jeunes. L’intérêt de la méthode utilisée par Brian Kaspar et ses collaborateurs repose sur l’approche de thérapie génique, “c’est-à-dire d’administrer non pas une protéine inhibitrice de la myostatine, mais le gène codant pour cette protéine” pour “fournir à l’organisme le moyen de synthétiser lui-même, et potentiellement à long terme, la protéine thérapeutique nécessaire à la régénération de la masse musculaire“.

Le Quotidien du Médecin (Elodie Biet) 11/03/08

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Passeport
/ PMA-GPA

GPA : La Cour constitutionnelle colombienne demande de nouvelles règles face au risque d’apatridie

La Cour constitutionnelle colombienne a ordonné au ministère des affaires étrangères d’accorder la nationalité colombienne à Leticia, une petite fille ...
pologne
/ IVG-IMG

Pologne : le Parlement rejette une proposition de loi visant à décriminaliser l’avortement

Le 12 juillet, le parlement polonais a rejeté, avec 218 voix contre 215, une proposition de loi visant à « décriminaliser ...
Don d’organes : la définition de la mort remise en question ?
/ Don d'organes

Don d’organes : la définition de la mort remise en question ?

Une procédure de prélèvement d’organes, la perfusion régionale normothermique, a engendré un débat éthique sur la définition de la mort ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres