Nouveau calendrier de révision des lois de bioéthique

Publié le 19 Avr, 2001

Ce 17 avril, Jean-Jack Queyranne, ministre chargé des Relations avec le Parlement, a donné quelques précisions sur le calendrier électoral. Il semblerait que le projet de loi sur la révision des lois de bioéthique serait présenté en Conseil des Ministres le 28 mai ou le 4 juin et serait examiné à l’automne par le Parlement. Ce qui signifie que la fin de la navette entre les deux chambres ne sera pas terminée avant les législatives et les présidentielles de 2002.

 

Claude Huriet, spécialiste des questions de bioéthique, regrette que l’engagement pris par le premier ministre en novembre dernier sur l’examen du projet de loi avant la fin du semestre 2001 ne soit pas respecté. Il semble que la révision des lois bute sur un problème qui risque d’être prochainement dépassé, souligne le Figaro, et qui expliquerait le retard dans les discussions : « le recours aux cellules souches embryonnaires pourrait être souvent évité par l’utilisation de cellules adultes ou de cellules prélevées dans le sang de cordon ou le placenta.

Il y a donc une alternative possible à l’utilisation de l’embryon dans cette indication ».

 

Par ailleurs, rappelons que les lois de bioéthique ne se limitent pas au statut et à l’utilisation de l’embryon. Bien d’autres secteurs se retrouvent en panne : le don d’organes, l’encadrement à la procréation assistée, le diagnostic prénatal, l’exercice de la médecine prédictive, la brevetabilité du vivant…

(cf. : articles sur le sujet dans les revues de presse des derniers mois)

Le Figaro 19/04/01 Le Monde 19/04/01 La Croix 19/04/01

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres