Naissance des premiers « singes chimères »

Publié le : 12 janvier 2012

Aux Etats-Unis, des chercheurs du Centre national de recherche d’Oregon sur les primates ont réussi à faire naître trois singes chimériques, composés de l’ADN de 6 cellules souches embryonnaires provenant de 6 embryons de macaques différents. Les biologistes expliquent que la clef du succès de l’expérience, publiée dans la revue Cell, fut de prélever chaque cellule au tout premier stade des embryons. Encore totipotente, la cellule est alors capable de se différencier en n’importe quelle cellule spécialisée.

Selon M. Mitalipov, l’un des principaux auteurs de l’étude, ces premiers singes chimériques représentent un fort potentiel de recherche : "si nous voulons faire avancer les thérapies basées sur des cellules souches du laboratoire à la clinique, des souris aux humains, nous avons besoin de comprendre ce que ces cellules de primate peuvent faire".

bigbrowser.blog.lemonde.fr 06/01/12 - Futura-sciences.com (Janlou Chaput) 10/01/12 - Guardian (Ian Sample) 05/01/12 - BBC (Paul Rincon) 05/01/12 - The Telegraph 05/01/12

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres