Mucoviscidose : les iPS, un outil précieux pour la recherche

Publié le 4 Avr, 2017

Une équipe américaine présente dans la revue Cell Stem cell « une nouvelle méthode permettant d’obtenir des cellules épithéliales respiratoires à partir de cellules souches » pluripotentes induites (iPS), ouvrant la voie à « une médecine personnalisée des maladies respiratoires comme la mucoviscidose ».

 

Les chercheurs ont tout d’abord identifié une voie de signalisation qui « oriente la différenciation des cellules souches en cellules épithéliales respiratoires distales ou proximales[1] ». Ils ont ensuite créé des sphères 3D ou organoïdes à l’aide de cellules épithéliales pulmonaires proximales, elles-mêmes formées à l’aide des cellules souches du patient. Ces organoïdes permettent de « tester pour chaque patient les traitements les plus efficaces ».

 

[1] La mucoviscidose touche particulièrement ces cellules.

Le quotidien du médecin, Camille Van Belle (4/04/2017)

Partager cet article

Synthèses de presse

02_google
/ IVG-IMG

Avortement : Google supprime les données de localisation

Google prévoit de supprimer automatiquement les données de localisation des utilisateurs en cas de visite dans une « clinique spécialisée ...
piglet-1639587_960_720
/ Don d'organes

Xénogreffe : des précisions sur la greffe cardiaque réalisée en janvier

L’autopsie du patient est détaillée dans un article publié le 22 juin. Les chirurgiens espèrent lancer un essai clinique ...
Etats-Unis : mise en œuvre progressive de la décision de la Cour suprême
/ IVG-IMG

Etats-Unis : mise en œuvre progressive de la décision de la Cour suprême

13 Etats ont commencé à mettre en œuvre leurs lois dites de "déclenchement" visant à interdire ou restreindre l’avortement. Faisant ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres