Mortalité néonatale en France: le Collège des gynécologues et obstétriciens réagit

Publié le : 31 mai 2013

 Après la publication du rapport « Euro-Peristat » qui révèle que la France détient le taux de naissance d’enfants sans vie ou mort-nés le plus élevé d’Europe (Cf Synthèse de presse Gènéthique du 28 mai 2013) le Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF) réagit: « La France doit tout mettre en oeuvre pour améliorer les indicateurs de la santé périnatale« . Il estime « que ces résultats ne sont pas à la hauteur des moyens mis en oeuvre [en France] pour la prise en charge des mères et de leurs nouveaux-nés« . Pour remédier à ce mauvais classement, il préconise de doter la France de moyens d’information et d’analyse pertinents. Il « regrette notamment que les enquêtes nationales périnatales ne soient réalisées que tous les 7 ans« . 

<p> Lequotidiendumedecin.fr (Dr Lydia Archimède) 30/05/2013</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres