Moins de bébés en France, et plus tard

Publié le : 4 octobre 2016

Une enquête de l’INSEE publiée le jeudi 29 septembre montre qu’en 2015, sur les 799 000 bébés nés en France, un nouveau-né sur vingt a une mère de 40 ans et plus.

 

La fécondité des femmes de 40 à 49 ans est en constante progression depuis 1984, sans retrouver cependant celui du début des années 50 où ces naissances correspondaient aux derniers de familles nombreuses. Aujourd’hui, les raisons sont différentes, avec la modification du calendrier des naissances, « le premier enfant arrive plus tard », et 26% des naissances tardives sont les premières. Les femmes quadragénaires sont aussi plus nombreuses dans la population féminine, et « l’âge moyen des mères à l’accouchement est aujourd’hui de 30 ans », comme l’explique Isabelle Robert-Bobbée, responsable de la division Enquêtes et études démographiques de l’Insee.

 

Par ailleurs, le nombre de naissance a diminué de 2,4% par rapport à 2014. Il s’aligne sur le niveau de 2002 et 2003. Une baisse que les démographes attribuent à la « diminution régulière du nombre de femmes en âge d’avoir des enfants depuis 1995 », ainsi qu’à la « baisse du taux de fécondité des femmes de moins de 35 ans », qui se retrouve dans tous les pays d’Europe. Pour Marie Reynaud, la baisse est à relativiser : « le nombre des naissances oscillant autour de 800 000 naissances par an depuis les années 1980 ».

<p>Le Figaro, Agnès Leclair (30/09/2016) - La Croix, Christine Legrand (29/09/2016)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres