Mis en examen pour l’homicide de leur fille trisomique

Publié le : 14 septembre 2009

Les parents de la petite Marina, la fillette de 8 ans dont le corps a été retrouvé vendredi dans la banlieue du Mans, ont été mis en examen pour "homicide volontaire sur mineur, séquestration, violences habituelles sur mineur de moins de 15 ans par ascendant et dénonciation de faits imaginaires". Le parquet a réclamé leur incarcération; ils encourent la réclusion criminelle à perpétuité.

Les parents, qui avaient signalé la disparition de Marina mercredi soir en affirmant qu’elle avait disparu de la voiture sur le parking d’un fast-food le temps que son père et son frère aillent chercher des repas, ont finalement reconnu les faits pendant leur garde à vue.

La petite fille aurait été victime de maltraitance début août, avant d’être placée à la cave. Sa mère l’y aurait retrouvée inanimée. Le corps  aurait d’abord été déposé dans un congélateur avant d’être coulé dans du béton par son père. La benne où elle se trouvait a été retrouvée dans un entrepôt.

La petite fille avait déjà fait l’objet de signalements pour maltraitance par l’école où elle était scolarisée mais les services sociaux avaient du mal à suivre le dossier au vu des six déménagements de la famille en deux ans. Seconde d’une famille de cinq enfants, Marina était atteinte d’une "légère trisomie" (selon l’expression employée par la presse) et d’un handicap physique.

Le Figaro 14/09/09 - L'Express.fr 12/09/09 - La Croix 14/09/09

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres