Mexique : débat sur l’avortement

Publié le 16 Déc, 2009

Une campagne de protestation s’élève contre l’interruption volontaire de grossesse (IVG) dépénalisée dans la capitale administrée par le maire, Marcelo Ebrard.

Cette dépénalisation autorise l’IVG sans restriction jusqu’à la douzième semaine. Aujourd’hui, 16 des 31 Etats de la République fédérale du Mexique ont refusé de légaliser l’avortement. Dans les Etats qui l’autorisent, l’avortement est possible en cas de viol, d’inceste ou de danger pour la santé de la mère.

Le Parti d’action nationale (PAN), auquel appartient le président Felipe Calderon, est à l’initiative de ce mouvement d’opposition.

Le Figaro.fr 16/12/09

Partager cet article

Synthèses de presse

17_trisomie21
/ Diagnostic Prénatal

DPN : Un médecin accusé de “négligence” est acquitté

La mère a déclaré que s’ils avaient su que leur fille, née en 2011, était trisomique, elle aurait décidé d’avorter ...
Le Laos autorise la GPA et l’avortement
/ IVG-IMG, PMA-GPA

Le Laos autorise la GPA et l’avortement

Une nouvelle loi autorise la maternité de substitution et l’avortement, au Laos. Selon le ministère de la Santé, le nouveau ...
Carte d’identité en Argentine : H, F ou "X"
/ Genre

Carte d’identité en Argentine : H, F ou “X”

Il existe désormais 3 catégories possibles pour identifier le sexe du détenteur de documents d’identité : "masculin", "féminin", ou "X" ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres