Marie de Hennezel : ”arrêtons de parler de ”mort douce””

Publié le 12 Jan, 2006

Interrogée par La Vie sur la différence entre les décisions rendues dans deux cas d’euthanasie, Marie de Hennezel explique que "la justice est humaine, elle juge au cas par cas, et peut se positionner différemment en fonction du contexte".

Elle rappelle que "le chlorure de potassium n’aide pas à mourir. Il tue d’une façon très violente, dans une contraction du coeur très douloureuse. Arrêtons de parler de "mort douce"".

Quant au sondage d’opinion qui serait favorable à l’euthanasie, Marie de Hennezel objecte "n’importe qui – moi la première – répondrait oui à la question "voulez-vous être aidé à mourir si vous êtes atteints d’une maladie mortelle et vivez des souffrances terribles ?" Elle rajoute "on peut s’interroger sur la valeur de tel sondage". Elle regrette que l’on fasse croire que "la solution pour aider consiste à "pousser la seringue"". Elle explique "qu’il est possible d’accompagner la personne en soulageant sa souffrance, sans lui donner la mort".

Actuellement, Marie de Hennezel effectue, à la demande du ministère de la Santé, le tour des hôpitaux de France pour former les équipes "aux bonnes pratiques" de l’accompagnement des mourants.

La Vie (Claire Legros) 12/01/06

Partager cet article

Synthèses de presse

Etats-Unis : la Cour suprême met fin au "droit à l'avortement"
/ IVG-IMG

Etats-Unis : la Cour suprême met fin au “droit à l’avortement”

La Cour suprême a annulé l’arrêt Roe vs. Wade. Avec cette décision prise ce vendredi, elle rend chaque Etat libre ...
Sport : vers le dopage génétique ?
/ Génome, Transhumanisme

Sport : vers le dopage génétique ?

Le dopage génétique, difficile à détecter, s'est complexifié avec CRISPR ces dernières années ...
Avortement en Allemagne : le code pénal abrogé
/ IVG-IMG

Avortement en Allemagne : le code pénal abrogé

Le nouveau gouvernement en avait fait une priorité : l’interdiction de publicité sur l’avortement est supprimée ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres