Maladie de Hirschsprung

Publié le 16 Avr, 2002

Une équipe de chercheurs franco-américains dirigée par Stanislas Lyonnet de l’Inserm (Hôpital Necker) et Aravinda Chakravarti (Case Western Reserve University School of Medecine and University Hospitals of Cheveland) vient de démonter l’implication de 3 gènes dans la survenue de la maladie de Hirschsprung *, une des malformations digestives les plus fréquentes de l’enfant.

 

Cette malformation congénitale est liée à l’absence de cellules nerveuses dans la partie terminale de l’intestin entraînant une paralysie de la motricité intestinale plus ou moins étendue à l’ensemble du colon.

La maladie de Hirschsprung, du nom du médecin danois qui l’a décrite pour la première fois en 1888, est une maladie rare qui frappe chaque année un enfant sur 5 000, ce qui représente 160 nouveaux cas par an.

Le Quotidien du Médecin 15/04/02 – Le Figaro 16/04/02 – Le Monde 16/04/02 – Futura-sciences.com 16/04/02 – Libération 17/04/02

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres