L’utérus artificiel, une hypothèse pour l’avenir?

Publié le : 28 février 2013

 L’hypothèse consistant à « envisager des grossesses dans une machine afin de permettre aux femmes stériles d’avoir un enfants » est avancée par les scientifiques. Et ce serait « pour contrer une forme radicale de stérilité que les rêves les plus fous, ceux de l’utérus artificiel, sont poursuivis par les scientifiques », précise la journaliste. Concrètement, la technique consisterait à « tapisser un nun récipient de cellules de l’endomètre pour que l’embryon puisse s’y accrocher, et faire baigner le foetus dans un liquide amniotique artificiel, en le reliant par le cordon ombilical à une machine qui lui appoert oxygène et nutriments« . Mais, poursuit la journaliste, « avant d’envisager d’entières grossesses en machine, il s’agirait dans l’immédiat de rendre possible la poursuite des grossesses à complications, et de reculer davantage les limites de la prématurité« . 
Cependant, à l’heure actuelle, une telle technique « nourrit  [davantage] une utopie féministe dont l’id

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres