L’Université Stanford annonce le clonage d’embryons humains

Publié le : 12 décembre 2002

L’université de Stanford en Californie (USA) a annoncé son intention de cloner des embryons humains en vue de produire des cellules souches pour la recherche médicale.

Elle a annoncé la création de l’Institut du Cancer et de la biologie des Cellules Souches créé grâce à un don anonyme et privé de 12 millions de dollars. Il sera dirigé par le Pr. Irving Weissman qui se défend de faire du clonage en expliquant que le but est de mettre au point la technique de transfert nucléaire afin de trouver des traitements innovants contre le cancer, le diabète, les maladies cardio-vasculaires et la maladie de Parkinson.

Lors de  la conférence de presse, Paul Berg, professeur à Stanford et ancien Prix Nobel, a rappelé que les techniques de clonage et de transfert nucléaire étaient les mêmes.

En septembre dernier, la Californie promulguait une loi permettant la recherche sur les cellules souches embryonnaires devenant ainsi le premier État américain à autoriser sans limitation ce type de travaux, et ce, malgré les restrictions imposées par le président Bush sur les crédits fédéraux alloués à ce type de recherche.

Consultez le dossier Gènéthique « Clonage »

<p>Libération 12/12/02 - Edicom12/12/02 - Le Nouvel Observateur (Cécile Dumas) 12/12/02 - Le Figaro 12/12/02 - Radio Canada 12/12/02 - Le Quotidien du Médecin 16/12/02</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres