L’Union Européenne financerait des pratiques abortives

Publié le : 3 avril 2012

Selon un rapport de l’organisation non gouvernementale European Dignity Watch, l’Union Européenne (UE) destine plusieurs millions d’euros au financement d’associations et de programmes qui défendent et pratiquent l’avortement. Ce rapport s’intitule: "Financement de l’avortement par l’aide au développement de l’Union Européenne. Une analyse de la politique de santé sexuelle et reproductive de l’Union Européenne".
Ce rapport a été présenté au Parlement européen de Bruxelles, le 27 mars 2012, à l’occasion de la seconde "Semaine européenne pour la vie", organisée par la Commission des Conférences Episcopales de la Communauté Européenne (COMECE) ainsi que par le Parti Populaire Européen (PPE).
Sophia Kuby, directeur exécutif de European Dignity Watch, a posé 4 questions à la Commission européenne, et souhaite que des réponses précises soient données:
– "Est-il vrai que les aides de l’UE au développement et à la santé reproductive sont utilisées pour pratiquer les avortements dans les pays en voie de développement?
– Y a-t-il négligence dans ces financements, ou bien l’UE le fait-elle consciemment?
– Est-il acceptable que l’UE utilise des fonds des contribuables pour financer de tels programmes?
– S’il y a négligence, quelles mesures l’UE entend-elle mettre en œuvre pour prévenir les abus?
".
Entre 2011 et 2013, 280 millions d’euros ont été affectés pour "des programmes d’amélioration de la santé sexuelle et reproductive dans les pays en voie de développement". Plusieurs députés européens se sont donc déclarés prêts à soutenir l’European Dignity Watch afin que l’UE s’explique sur ces différents points et supprime ce "financement controversé et illégal dans un secteur qui n’est pas de son ressort et sur lequel il n’y a pas de consensus".
 

Zenit.org (Antonio Gaspari) 02/04/12

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres