Louisiane : vers l’interdiction des traitements de changement de genre pour les mineurs

Publié le 6 Juin, 2023

Le 5 juin, le Sénat de Louisiane a adopté avec 29 voix contre 10 un projet de loi visant à interdire, pour les mineurs, les traitements et les opérations chirurgicales de changement de genre ainsi que les bloqueurs de puberté. Actuellement les enfants doivent obtenir l’autorisation de leurs parents pour y avoir accès.

La Chambre des représentants avait approuvé le texte une première fois. La version votée par le Sénat qui comporte des amendements mineurs, comme le report de la date d’entrée en vigueur de la loi au 1er janvier 2024, va lui être transmise.

Une fois la loi adoptée, elle sera soumise à la signature au gouverneur de l’Etat, John Bel Edwards. En cas de veto, les législateurs pourraient convoquer une session pour passer outre sa décision.

Complément du 20/07/2023 : Mardi, les législateurs de l’Etat ont voté pour passer outre le veto du gouverneur. Les représentants par 75 voix contre 23, les sénateurs par 28 voix contre 11. Le texte devrait entrer en vigueur le 1er janvier prochain.

 

Source : AP news, Sara Cline (06/06/2023) ; Axios, Carlie Kollath Wells (19/07/2023)

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur
/ Transhumanisme

Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur

Un Américain handicapé a commencé à utiliser une fonction d’intelligence artificielle pour l’aider à communiquer à une vitesse « conversationnelle » ...
Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel
/ E-santé

Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel

Après sa saisine par l'ordre des médecins, le Conseil d'Etat a soumis une QPC sur les modalités d'accès au dossier ...
Suicide assisté : les juges italiens doivent statuer « au cas par cas »
/ Fin de vie

Suicide assisté : les juges italiens doivent statuer « au cas par cas »

Selon la Cour constitutionnelle italienne, en l’absence de législation sur le suicide assisté, les juges devront se prononcer « au ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres