Loi sur l’égalité à Malte : les médecins réclament le droit à l’objection de conscience

Publié le : 10 septembre 2020

A Malte, un projet de loi sur l’égalité veut éliminer « toute forme de discrimination basée sur la race, les croyances, la religion ou l’orientation sexuelle ». Pour l’Association Médicale de Malte (MAM), principale association de médecins de l’État, les grands principes définis dans le projet de loi « sont déjà établis dans le code d’éthique médicale que les médecins sont tenus de suivre ». Mais l’association estime que le texte « va au-delà de ses objectifs », pouvant « mettre les médecins en difficulté avec leurs convictions personnelles sur des sujets tels que l’avortement et l’euthanasie ».

La MAM a déclaré qu’elle « soutenait la position prise par le Conseil médical de Malte (MCC) recommandant la nécessité de l’objection de conscience ». L’association a également demandé au ministre de la justice de « procéder à une consultation adéquate du secteur médical ».

 

Source : Malta Today, Laura Calleja (10/09/2020)

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres