Loi de bioéthique : « L’écologie doit protéger l’humain et son écosystème »

Publié le 8 Oct, 2020

« Jeunes et soucieux de promouvoir les valeurs de l’écologie, nous appelons à une prise de conscience en cohérence avec le principe de précaution sur la Loi Bioéthique. » Dans une tribune publiée par le journal Valeurs actuelles, un collectif de 500 jeunes étudiants interpelle les parlementaires à la veille de la seconde lecture du projet de loi par le Sénat (cf. XXXX). « L’écologie doit protéger l’humain et son écosystème » affirment-ils. Et « le fait naturel est là : un enfant est le fruit d’un homme et d’une femme ». Dénonçant l’obsession de « l’infaillible progrès technique » qui a conduit « à commettre des dégâts considérables sur notre planète », le collectif s’insurge : « comment pouvons-nous envisager de reproduire un tel schéma sur l’humain lui-même ? ». Une « cohérence entière » est nécessaire. « Devons-nous aller jusqu’à abroger toutes les limites de la nature pour répondre à nos désirs ? »

« Au-delà de la PMA pour toutes, les dispositions élargissant les frontières de la recherche embryonnaire semblent également aller à l’encontre de toutes raisons écologiques » estiment les étudiants. Alors ils appellent les médias à « donner aux Français une vision large et objective des enjeux de ce projet de loi bioéthique en rentrant dans le fond du texte ».

 

Source : Valeurs actuelles, Collectif de jeunes étudiants (07/10/2020)

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur
/ Transhumanisme

Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur

Un Américain handicapé a commencé à utiliser une fonction d’intelligence artificielle pour l’aider à communiquer à une vitesse « conversationnelle » ...
Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel
/ E-santé

Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel

Après sa saisine par l'ordre des médecins, le Conseil d'Etat a soumis une QPC sur les modalités d'accès au dossier ...
Suicide assisté : les juges italiens doivent statuer « au cas par cas »
/ Fin de vie

Suicide assisté : les juges italiens doivent statuer « au cas par cas »

Selon la Cour constitutionnelle italienne, en l’absence de législation sur le suicide assisté, les juges devront se prononcer « au ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres