Loi de bioéthique : « L’écologie doit protéger l’humain et son écosystème »

Publié le : 8 octobre 2020

« Jeunes et soucieux de promouvoir les valeurs de l’écologie, nous appelons à une prise de conscience en cohérence avec le principe de précaution sur la Loi Bioéthique. » Dans une tribune publiée par le journal Valeurs actuelles, un collectif de 500 jeunes étudiants interpelle les parlementaires à la veille de la seconde lecture du projet de loi par le Sénat (cf. [Infographie] Comprendre les enjeux de la loi de bioéthique avant sa 2e lecture par le Sénat). « L’écologie doit protéger l’humain et son écosystème » affirment-ils. Et « le fait naturel est là : un enfant est le fruit d’un homme et d’une femme ». Dénonçant l’obsession de « l’infaillible progrès technique » qui a conduit « à commettre des dégâts considérables sur notre planète », le collectif s’insurge : « Comment pouvons-nous envisager de reproduire un tel schéma sur l’humain lui-même ? » Une « cohérence entière » est nécessaire. « Devons-nous aller jusqu’à abroger toutes les limites de la nature pour répondre à nos désirs ? »

« Au-delà de la PMA pour toutes, les dispositions élargissant les frontières de la recherche embryonnaire semblent également aller à l’encontre de toutes raisons écologiques », estiment les étudiants. Ils appellent les médias à « donner aux Français une vision large et objective des enjeux de ce projet de loi bioéthique en rentrant dans le fond du texte ».

 

Source : Valeurs actuelles, Collectif de jeunes étudiants (07/10/2020)

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres