Lobbying autour de l’Agence de biomédecine

Publié le 2 Déc, 2005

Fin novembre, on annonçait l’arrivée à la tête de l’Agence de biomédecine d’une nouvelle directrice, Claire Legras, à la place de Carine Camby. Claire Legras est connue pour son opposition aux recherches sur l’embryon humain. Mais sous la pression de certains scientifiques, militants notoires pour la recherche sur l’embryon et le clonage, et avec le soutien actif de Frédéric Salat-Baroux, secrétaire général de l’Elysée, la nomination de Claire Legras a été annulée et Carine Camby a retrouvé ses anciennes fonctions.

Plus rien ne devrait "empêcher" la publication du décret autorisant la production en France de lignées de cellules souches embryonnaires humaines dont le texte vient d’être validé par le Conseil constitutionnel.

L’Express n°2839 01/12/05

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

PMA : les enfants nés d'un don veulent des informations, voire beaucoup plus
/ PMA-GPA

PMA : les enfants nés d’un don veulent des informations, voire beaucoup plus

Selon une étude, les adultes conçus avec les gamètes d’un donneur expriment « un intérêt significatif pour l’obtention d’informations relatives au ...
Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur
/ Transhumanisme

Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur

Un Américain handicapé a commencé à utiliser une fonction d’intelligence artificielle pour l’aider à communiquer à une vitesse « conversationnelle » ...
Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel
/ E-santé

Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel

Après sa saisine par l'ordre des médecins, le Conseil d'Etat a soumis une QPC sur les modalités d'accès au dossier ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres