Lobby pro-avortement en Amérique latine

Publié le : 28 septembre 2006

Le quotidien La Croix consacre un dossier sur l’Amérique latine face aux grossesses dites "non désirées" chez les femmes et les jeunes femmes.

Des organisations féministes ont décrété ce jeudi "Journée de la dépénalisation et de la légalisation de l’avortement en Amérique latine et aux Caraïbes". En Amérique latine, la plupart des législations nationales interdisent totalement ou partiellement l’avortement.

Dans les populations de ces pays, en particulier parmi les plus pauvres, beaucoup de femmes ont eu une grossesse à l’adolescence. En 1998, la proportion des femmes de 20 à 24 ans à avoir eu leur premier enfant avant 20 ans était de 38 % en Bolivie, 27 % au Pérou et de 50 % au Guatemala. Au Brésil, une étude récente montre que 14 % des jeunes femmes ont eu leur premier enfant entre 10 et 12 ans, 45 % entre 16 et 18 ans, et 6 % entre 22 et 24 ans. Les mauvaises conditions d’hygiène et l’accès difficile aux soins et au suivi médical sont, entre autres, à l’origine d’une mortalité maternelle et infantile élevée.

A chaque élection majeure, l’avortement est ainsi devenu une question sur lesquelles les candidats sont amenés à se prononcer. Sur place, un certain nombre d’ONG tente d’améliorer l’accès à l’information, à la prévention et à l’accueil des filles mères ou des adolescentes enceintes.

La Croix (Emeline Hénique, Marie Jansana) 28/09/06

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres