L’Italie légifère sur la procréation assistée.

Publié le : 11 décembre 2003

La loi votée aujourd’hui au sénat italien devrait condamner lourdement les dons d’ovocytes et de sperme.

 

Les désaccords les plus profonds entre les sénateurs portent sur l’article 4 :

 

la loi prévoit une amende de 300 000 à 600 000 €, et la suspension de la profession de un à trois ans pour un médecin qui aurait recours à cette technique de fécondation artificielle.

 

Et l’article 13 selon lequel les embryons ne peuvent ni faire l’objet de recherches expérimentales,  ni  être congelés ou supprimés.

<p>Libération 11/12/03 - La Croix 11/12/03 - Le Figaro 11/12/03</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres