L’infarctus traité par des cellules de moelle osseuse

Publié le 9 Sep, 2002

Dix patients se sont vus administrer quelques jours après avoir été victimes d’un infarctus du myocarde, des cellules souches prélevées dans leur propre moelle osseuse.

 

Les résultats encourageants de cette étude viennent d’être publiés  par une équipe de chercheurs allemands qui ont constaté, après un suivi de trois mois, une amélioration notable de la région touchée par l’infarctus.

Rappelons qu’en France, le 30 juillet dernier, l’AP-HP a lancé un vaste essai de thérapie cellulaire (cf revue de presse du 26 au 30 juillet 2002) destiné à soigner les infarctus du myocarde.

 

Si l’objectif demeure le même, la procédure elle, est différente, les chercheurs souhaitant utiliser dans ce cas des cellules musculaires.

Le Figaro 09/09/02

Partager cet article

Synthèses de presse

« Aide active à mourir » : de la « solution technique » à la « norme sociale » ?
/ Fin de vie

« Aide active à mourir » : de la « solution technique » à la « norme sociale » ?

"Au nom de la recherche de l’efficacité", chaque problème, y compris la mort, devrait recevoir une "solution technique" ? ...
« Transition de genre » : le mineur apte à consentir ?
/ Genre

« Transition de genre » : le mineur apte à consentir ?

"Le mineur dont le corps est sain et auquel on propose un parcours médical, est-il en capacité d’appréhender ce que ...
Embryons congelés : un risque plus élevé d’hypertension artérielle
/ PMA-GPA

Embryons congelés : un risque plus élevé d’hypertension artérielle

Selon une étude, la FIV avec transfert d’embryons congelés augmenterait le risque d’hypertension artérielle de 74% ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres