L’IA : un remède contre le deuil et la solitude ?

Publié le 21 Juin, 2021

« L’IA [intelligence artificielle] ne remet pas en cause la mort elle-même ; elle crée une autre manière de la “gérer”. » explique Cynthia Fleury, philosophe et professeur titulaire de la chaire Humanité et santé au Conservatoire national des arts et métiers. « Aujourd’hui, vous pouvez léguer à vos héritiers une clé algorithmique pour qu’ils continuent à discuter avec vous comme si vous étiez toujours là. Le cerveau fait encore la différence entre une image et le réel, mais demain ? Quand la réalité virtuelle atteindra une résolution proche de celle de la vision humaine et qu’il ne pourra plus faire la distinction, que se passera-t-il ? »

Malgré ses craintes, Cynthia Fleury repousse l’hypothèse d’un bouleversement civilisationnel actuel par l’apparition de l’IA : « nous avons affaire à une intelligence artificielle basse qui ne concurrence pas l’Homme sur ses spécificités : la capacité à appréhender le monde dans sa globalité et la puissance de synthèse ».

Pour autant, elle ne nie pas ses conséquences sur la vie sociale : les gens « font l’expérience de la remplaçabilité dans l’univers affectif de manière plus forte que par le passé. […] En vérité, beaucoup d’hommes et de femmes vivent aujourd’hui dans une grande solitude. L’intelligence artificielle vient combler ce déficit. Elle ne remplacera jamais l’autre. Elle ne remplace que le vide. »

Enfin, elle pointe une évolution du vivant : « La frontière entre la réparation thérapeutique et l’augmentation deviendra mouvante. […] Cette quête de l’immortalité et de la jeunesse éternelle n’est pas nouvelle. Sauf que ce n’est plus l’imaginaire qui s’empare de ces questions, mais la technologie et le marché. »

Source : Sciences et Avenir (20/06.2021) – Photo : iStock

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Inde : « Personne, y compris un médecin, n’est autorisé à provoquer la mort d’une autre personne »
/ Fin de vie

Inde : « Personne, y compris un médecin, n’est autorisé à provoquer la mort d’une autre personne »

Le 2 juillet, la Haute Cour de Delhi a rejeté la requête demandant de constituer une commission médicale pour évaluer ...
Passeport
/ PMA-GPA

GPA : la Cour constitutionnelle colombienne demande de nouvelles règles face au risque d’apatridie

La Cour constitutionnelle colombienne a ordonné au ministère des affaires étrangères d’accorder la nationalité colombienne à une petite fille née ...
Pologne : le Parlement rejette une proposition de loi visant à décriminaliser l’avortement
/ IVG-IMG

Pologne : le Parlement rejette une proposition de loi visant à décriminaliser l’avortement

Le 12 juillet, le parlement polonais a rejeté, avec 218 voix contre 215, une proposition de loi visant à « décriminaliser ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres