L’examen du projet de loi sur la bioéthique repoussé

Publié le 7 Mai, 2003

Pierre-Louis Fagniez, rapporteur du projet de loi sur la bioéthique qui doit être examiné en deuxième lecture à l’Assemblée nationale, dénonce dans La Croix le retard pris dans le débat.

Le texte voté en janvier dernier en première lecture par les sénateurs devait arriver à l’Assemblée début avril. L’ordre du jour du parlement ayant été très bousculé, l’examen a été plusieurs fois repoussé. Aujourd’hui, aucune nouvelle date n’a été envisagée et il n’est pas sûr que le texte soit examiné avant l’été.

Pierre-Louis Fagniez souligne qu’il existe peu de dossiers où il s’écoule autant de temps entre le travail préparatoire et le débat dans l’hémicycle, mais il estime qu’un tel retard ne devrait pas pénaliser les scientifiques par rapport à leurs confrères étrangers.

Revenant sur la question du clonage thérapeutique, P. L. Fagniez dit que l’ancien ministre de la recherche Roger-Gérard Schwartzenberg va peut être profiter de ce délai pour remobiliser tous ceux qui sont favorables à une autorisation du clonage thérapeutique. Cependant et bien qu’il se déclare assez ouvert sur cette question, il souligne que le débat n’est pas aujourd’hui d’actualité. Il rappelle qu’"on ne peut pas fabriquer un homme pour faire de la recherche sur l’homme."

La Croix (Marianne Gomez) 07/05/03 – Libération (Julie Lasterade) 15/05/03

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Suisse : une « capsule » pour se suicider « très bientôt » ?
/ Fin de vie

Suisse : une « capsule » pour se suicider « très bientôt » ?

L'organisation The Last Resort a indiqué que la « capsule » de suicide assisté Sarco pourrait être utilisée « très bientôt » pour la ...
Neurotechnologies : l’urgence d’instaurer des « neurodroits »
/ Transhumanisme

Neurotechnologies : l’urgence d’instaurer des « neurodroits »

Rafael Yuste, neurobiologiste, professeur à Columbia et cofondateur de la NeuroRights Foundation, appelle à instaurer des « neurodroits » au ...
Myopathie de Duchenne : « fragmenter » des gènes avant de les reconstituer
/ Génome

Myopathie de Duchenne : « fragmenter » des gènes avant de les reconstituer

Des chercheurs ont découvert une « nouvelle manière de traiter la dystrophie musculaire de Duchenne » qui pourrait s'appliquer à d'autres pathologies ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres