L’euthanasie serait privilégiée pour des raisons financières

Publié le : 21 octobre 2013

 Sur le site internet d’information lapresse.ca, un médecin de famille canadien, Paul Lefort, publie une tribune dans laquelle il dénonce le recours à l’euthanasie et explique qu’un tel acte « prend sa justification dans l’incapacité de la médecine à soulager, à défaut de guérir les conséquences inacceptables d’une maladie incurable« . Cette tribune intervient à la suite du récent dépôt, par le Gouvernement québécois, d’un projet de loi visant à autoriser l’aide médicale à mourir (Cf Synthèse de presse Gènéthique du 13/06/2013). 

 

Le médecin de famille souligne que « l’échec du traitement ne reflète pas une impuissance médicale, mais un refus de soutien financier privant quatre malades sur cinq de l’accès aux soins palliatifs« . D’ailleurs, il tient préciser que souvent « on considère […] la procédure de l’euthanasie beaucoup plus économique que les services de soins palliatifs« . 

 

Alors que 80% des patients n’ont pas accès aux soins palliatifs, Paul Lefort estime que la vraie question est la suivante: « l’euthanasie est-elle une procédure acceptable pour résoudre le problème du sous-financement et du manque d’accès aux soins palliatifs?« . 
Le 15 octobre dernier, la Coalition des médecins pour la justice sociale a également tenu à dénoncer ce projet de loi en soulignant que le gouvernement québécois souhaite par ce biais « favoriser l’euthanasie pour des raisons économiques plutôt que d’investir dans les soins palliatifs » (Cf Synthèse de presse Gènéthique du 17/10/2013). 
 

<p> Lapresse.ca (Paul Lefort) 18/10/2013</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres