L’éthique professionnelle des chercheurs

Publié le 21 Juin, 2005

Selon les conclusions d’une étude américaine, un tiers des scientifiques prennent des libertés avec l’éthique professionnelle. Les infractions graves (plagiat ou falsification des résultats) sont rares. En revanche, les infractions dites "bénignes" sont plus courantes : 15% des personnes qui ont répondu à l’enquête reconnaissent avoir pu modifier leur protocole de recherche ou cacher des résultats sous la pression d’un sponsor.

Le problème de l’indépendance des scientifiques par rapport aux sources de financement des équipes n’est donc pas une question anodine.

La Croix 20/06/05

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Suisse : une « capsule » pour se suicider « très bientôt » ?
/ Fin de vie

Suisse : une « capsule » pour se suicider « très bientôt » ?

L'organisation The Last Resort a indiqué que la « capsule » de suicide assisté Sarco pourrait être utilisée « très bientôt » pour la ...
Neurotechnologies : l’urgence d’instaurer des « neurodroits »
/ Transhumanisme

Neurotechnologies : l’urgence d’instaurer des « neurodroits »

Rafael Yuste, neurobiologiste, professeur à Columbia et cofondateur de la NeuroRights Foundation, appelle à instaurer des « neurodroits » au ...
Myopathie de Duchenne : « fragmenter » des gènes avant de les reconstituer
/ Génome

Myopathie de Duchenne : « fragmenter » des gènes avant de les reconstituer

Des chercheurs ont découvert une « nouvelle manière de traiter la dystrophie musculaire de Duchenne » qui pourrait s'appliquer à d'autres pathologies ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres