L’espérance de vie des personnes trisomiques 21

Publié le : 25 mars 2002

Une vaste enquête menée aux États-Unis et publiée  dans la revue Britannique « The Lancet » révèle que l’espérance de vie des personnes trisomiques 21 serait passée de 25 à 49 ans entre 1983 et 1997 aux Etats-Unis. La longévité des personnes touchées par cette anomalie progresserait donc de 1,7 an par an.

Cette étude rappelle que les malformations cardiaques et les infections respiratoires sont les principales causes de mortalité chez les personnes trisomiques qui souffrent aussi plus souvent de démence et d’hypothyroïdie. Pour le Dr Daniel Satgé, anatomopathologiste à l’hôpital de tulle « En France, la longévité des trisomiques a sans doute évolué dans les mêmes proportions et c’est effectivement le plus grand recours aux antibiotiques ou à la chirurgie cardiaque qui y contribue le plus« .

 

En revanche, les personnes trisomiques seraient relativement bien protégés de certaines tumeurs solides et mourraient donc moins de cancers que la population générale. Le Dr Satgé coordonne d’ailleurs un programme pour évaluer si cette relative immunité ne pourrait pas être d’origine génétique, conférée par un gène situé sur le chromosome 21.

Par ailleurs, cette étude démontrerait une grande disparité ethnique, la population blanche bénéficiant bien plus que les autres d’une survie prolongée. :

<p>Le Quotidien du Médecin (Dr Guy Benzadon) 25/03/02 - Libération (Sandrine Cabut) 25/03/02 - Québec Sciences 28/03/02</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres