Les théories du genre pour « préparer l’humanité à son virage transhumaniste » ?

Publié le : 18 janvier 2021

« Le choix de faire des théories du genre le navire amiral du progrès n’est pas innocent, et constitue même le pivot d’une future civilisation déhumanisée ». A l’occasion de la diffusion du magazine « Ni fille, ni garçon » en prime time sur M6, Paul Melun[1], conseiller en stratégie et essayiste, dénonce dans une tribune les théories de la déconstruction qui, prétendant « libérer les êtres du joug des dominations ancestrales », font « l’exact inverse ».

Pour l’auteur, « l’être humain du XXe siècle est obsédé par lui-même ». Il estime que « grâce à la technique il peut modifier l’ensemble de son enveloppe corporelle, et la monétiser sur les réseaux sociaux, comme on lance un paquet de lessive ».

Paul Melun analyse les « trois outils imparables » qui sous-tendent la diffusion de ce « modèle » :

  • L’hypersensibilité qui « rompt le rapport d’égalité dans le débat en instillant l’idée d’un bourreau et de sa victime »,
  • La judiciarisation des idées qui « utilisent le juge pour remporter des débats qu’ils perdraient sans doute sur le plan purement intellectuel »,
  • La sollicitation d’ « imposteurs drapés en scientifiques ».

Pour lui, « l’ambition conjointe des déconstructeurs et des élites mondialisées est de préparer l’humanité à son virage transhumaniste ». L’homme de demain devra être « non-binaire » et « interchangeable », son corps sera « une façade que l’on transforme à l’infini ». Paul Melun considère que « le surhomme de cette nouvelle civilisation ne cherchera plus l’altérité, mais la similitude », « une version paroxystique du mythe de Narcisse, dépérissant devant son morne reflet ».

[1] Coauteur avec Jérémie Cornet de Les enfants de la déconstruction. Portrait d’une jeunesse en rupture aux éditions Marie B., 2019.

Source : Le Figaro (15/01/2021) – Photo : ta98mori from Pixabay

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres