Les soins palliatifs, seulement une question d’argent ?

Publié le : 12 octobre 2015

Samedi 10 octobre, à la veille de la journée mondiale des soins palliatifs, Marisol Touraine a annoncé « une enveloppe de 40 millions d’euros supplémentaires en 2016 » pour le développement des soins palliatifs. Cette augmentation « s’inscrit dans le cadre du plan triennal de développement des soins palliatifs et de l’accompagnement de la fin de vie annoncé en décembre 2014 par François Hollande », et elle est prévue par le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) 2016.

 

L’annonce de « cette rallonge » était attendue. Elle devrait être suivie « dans les prochaines semaines des détails du plan triennal». Depuis 1999, la « loi vise à garantir l’accès aux soins palliatifs, sans conditions de ressources, de milieu social, de résidence ou de maladie », mais en 2015 encore, « l’accès à ces soins reste aujourd’hui très inégal ». Marisol Touraine déplore cette situation « inacceptable » et veut marquer « sa détermination », « en engageant des moyens supplémentaires ».

 

Parmi les quatre objectifs du plan triennal figure « le renforcement de la diffusion de la culture palliative parmi tous les professionnels de santé ».  Jean Yves Nau, journaliste et docteur en médecine, fait le rapprochement avec le travail du journal The Economist qui a élaboré un « Quality of death Index » (cf. Gènéthique du 7 octobre 2015 ) aboutissant à « un classement des pays où les soins de fin de vie sont les plus diffusés ». La France arrive en 10ème position sur quatre vingt pays analysés avec une vingtaine de critères. Jean Yves Nau s’étonne qu’en France, le Ministre de la Santé parle de « renforcer » la culture palliative : « à de rares (et courageuses) exceptions près cette culture reste, tout simplement à fonder ».

 

Citant l’exemple de pays en voie de développement qui ont de « bonnes performances » et ont « montré de grands progrès » en peu de temps pour développer les soins palliatifs, Jean Yves Nau estime que « ce n’est pas seulement, une question d’argent ».

<p>Jean Yves Nau (10/10/2015) ; Le Figaro (12/10/2015)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres