Les scientifiques du Riken ne parviennent pas à reproduire les cellules STAP

Publié le : 27 août 2014

En janvier dernier, une équipe de recherche dirigée par le Pr Haruko Obokata, chercheur à l’institut du Riken (Kobé – Japon), publiait dans Nature des articles affirmant être parvenu à créer un nouveau type de cellules souches pluripotentes, les cellules STAP. Mais depuis, les résultats sont contestés et font l’objet d’une grande controverse. (Cf Synthèses de presse Gènéthique du  30/01/2014, 25/03/2014 et du 02/04/2014).

 

Ayant tenté depuis de reproduire le phénomène des cellules STAP, l’institut du Riken rapporte ce jeudi 27 août, dans un rapport intermédiaire, qu’il n’est pas parvenu à obtenir le phénomène de pluripotence des cellules STAP. La nouvelle équipe de recherche est en l’espèce dirigée par Hitoshi Niwa, chercheur au Rikken et co-auteur des articles publié en janvier dernier dans Nature.      
Mais l’institut a ajouté qu’il poursuivait ses recherches car, a-t-il précisé, « nous ne pouvons pas rendre de conclusion définitive ».

 

De son côté, la chercheuse Haruko Obokata a entrepris, depuis début juillet, de reproduire ses propres résultats. Des données qui seront examinées de près par le Riken pour conclure si les STAP existent vraiment ou non. Enfin, ce dernier ouvrira une enquête complète sur la controverse relative aux cellules STAP, une enquête qui visera également à déterminer si les résultats ont ou non été trafiqués avec des cellules souches embryonnaires. 

<p>asia.nikkei.com 27/08/2014 – The Japan News27/08/2014 </p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres