Les risques des contraceptifs oraux ne sont pas à sous-estimer

Publié le : 5 juillet 2013

 Une récente analyse de 55 études, toutes relatives au lien entre cancer de l’ovaire et pilule, révèle que l’utilisation de la pilule contraceptive pourrait diminuer le risque de cancer de l’ovaire. Les chercheurs de l’université de Duke en Caroline du Nord (Etats-Unis), dirigés par Laure Havrilesky ont en effet constaté une diminution globale de 27% et de 57% lorsque les femmes prenaient la pilule depuis plus de 10 ans. Cependant, dans leur conclusion, les chercheurs ont tenu à rappeler que la contraception hormonale présente des risques qu’il ne faut pas oublier.

 

 Ainsi en est-il du risque de complications thrombo-embolique veineuses lié à l’utilisation des pilules de 3ème génération. C’est d’ailleurs pour cette raison que le ministère de la santé a mis fin au remboursement des pilules contraceptives de 3ème génération depuis le 31 mars dernier (Cf Synthèses de presse Gènéthique du 03/01/2013 et 02/04/2013). 

<p> Pourquoi-docteur.nouvelobs.com 03/07/2013 - santemagazine.fr (Tina gereral Le Nabat) 04/07/2013</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres