Les résultats des cellules souches adultes

Publié le : 31 décembre 2003

Le débat continue autour de la recherche sur les  cellules souches embryonnaires, et les progrès médicaux réalisés avec des cellules souches adultes.

 

Le Washington Times s’interroge sur l’utilité de ce débat alors que les publications scientifiques sont probantes :

les résultats obtenus avec les cellules adultes montrent qu’elles sont beaucoup plus efficaces et utiles en  thérapeutique que les cellules embryonnaires. Et le journal cite quelques exemples :

 

  • Des chercheurs ont traité 250 patients diabétiques avec des cellules de pancréas de donneurs humains décédés et plus de 80 % d’entre eux, ont vu stabiliser leurs taux d’insuline.
     

  • Cinq patients atteints de la maladie de Parkinson ont bénéficié d’une thérapie cellulaire .Un an plus tard, ils avaient amélioré de 61 % leur capacité d’exécution des activités quotidiennes, (publication dans « Nature Medicine » en mai dernier). Trois des patients ont retrouvé leur sens du goût et de l’odorat.
     

  • Deux équipes de recherche ont publié des études montrant que les cellules souches adultes de moelle osseuse pouvaient aider à réparer des dégâts musculaires.
     

  • Ces cellules adultes ont aussi tenue leur promesse dans le traitement de patients malades du coeur. (14 patients ont montré une amélioration significative de la fonction du coeur pendant plusieurs mois après l’injection de leurs propres cellules souches de moelle osseuse).

  • « C’est très encourageant, » a annoncé le docteur James T. Willerson, le chef de cardiologie au Texas Heart Institute qui a conduit l’étude, il y a « …une amélioration significative du flux de sang » dans les parties du coeur où les cellules souches ont été injectées.
     

  • Les cellules souches adultes de moelle osseuse ont servi aussi à guérir trois patients souffrant de blessures de peau chroniques « Archives of Dermatology ».
     

  • Les scientifiques de Toronto ont prélevé des cellules d’un oeil endommagé, afin de produire de nouvelles cellules et de les réimplanter dans les yeux du patient ( Canada’s Edmonton Journal du 30 novembre 2003).

  •  

Ces avancés montrent que les cellules souches adultes tiennent toutes leurs promesses pour des traitements médicaux contrairement aux cellules souches embryonnaires.

 

La recherche sur les cellules souches embryonnaires a eu des résultats positifs sur les animaux mais aucun succès sur l’homme dans les pays ou elle est autorisée depuis des années.

 

« Je pense que la science va continuer à montrer le succès des traitements réalisés avec les cellules souches  adultes, tandis que nous n’avons vu aucun résultat probant avec des cellules souches embryonnaires et franchement, des résultats négatifs avec le clonage d’animaux»  a annoncé le professeur David Prentice de l’Université d’État d’Indiana.

 

En attendant, les thérapies utilisant des cellules souches adultes progressent régulièrement.Des progrès sont déjà enregistrés dans des expérimentations cliniques sur la maladie de Parkinson, la sclérose en plaques, le diabète,  les blessures de moelle épinière…

<p>The Washington Times 30/12/03</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres