Les Pays Bas souhaitent mieux contrôler les cliniques de PMA

Publié le : 20 octobre 2016

Aux Pays Bas, la ministre de la Santé, Edith Schippers, travaille à un contrôle renforcé des cliniques de procréation médicalement assistée. En effet, plusieurs plaignants dénoncent le manque de contrôle du nombre de dons de sperme pour chaque donneur. Des plaintes ont également été formulées « quant à la disponibilité des données pour les enfants qui recherchaient ‘leur’donneur. »

 

La ministre de la Santé a déclaré que les treize cliniques qui pratiquent la fécondation in vitro, ainsi que les quatre banques de spermes concernées, étaient en règle.  

 

Cependant, l’inspection des soins de santé déplore les trop nombreuses pratiques médicales qui diffèrent d’une clinique à l’autre, « que ce soit par rapport à l’utilisation de sperme de donneurs étrangers, ou de l’analyse sérologique des donneurs nationaux ». L’inspection souhaite donc uniformiser les procédures de chacun des centres de PMA.

<p>Institut européen de bioéthique (19/10/2016).</p> <p>Photo : Pixabay, DR.</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres