Les mutations des cellules iPS n’entraineraient pas d’effets indésirables

Publié le 13 Oct, 2017

Les cellules souches iPS sont une promesse de la médecine régénérative. Elles sont en cours de tests dansd plusieurs essais cliniques.

 

Cependant, les mutations qui surviennent dans ces cellules au cours de leur génération font craindre de potentiels problèmes chez les patients transplantés, en particulier des risques de tumeurs malignes. Ces mutations font l’objet de recherches pour en comprendre la nature. C’est le sujet d’une étude de l’Institut Riken, confortés par les conclusions d’autres Instituts, dans la revue Cell Reports.

 

Selon Yasuhiro Murakawa de l’Institut Riken qui a coordonné l’étude, « nous avons constaté que bien qu’il y ait beaucoup de mutations qui surviennent pendant la reprogrammation, beaucoup d’entre elles se font dans des domaines associés à la lamina[1] réprimés par la transcription, et il est tentant de conclure que cela signifie qu’elles n’entraîneront pas d’effets indésirables ». Les chercheurs ont également noté que les mutations ne sont pas celles que l”on trouve dans un catalogue de mutations liées au cancer. De nouvelles mutations qui doivent encore être étudiées.

 

Pour Yasuhiro Murakawa : « Cette étude nous a donné un aperçu du vaste paysage mutationnel des cellules iPS et nous donnera un cadre pour examiner les variations des génomes iPS, ce qui nous aidera à développer de nouvelles thérapies ».

 

 

[1] La lamina nucléaire est un maillage fibrillaire dense bordant (côté nucléoplasme) l’enveloppe nucléaire d’une cellule. Elle donne sa forme au noyau, rend rigide l”enveloppe nucléaire et joue un rôle dans la disparition et la reconstitution de la membrane nucléaire lors de la division cellulaire.

Phys.org (10/10/2017)

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres