Les gènes du bacille de la lèpre dévoilés

Publié le 22 Fév, 2001

La revue Nature publie aujourd’hui le séquençage complet du bacille de la lèpre, autrement appelé Mycobacterium leprae. Pour l’unité de génétique moléculaire bactérienne de l’Institut Pasteur, cette découverte ouvre de nouvelles recherches et  la mise au point de nouveaux tests diagnostics de cette redoutable maladie infectieuse.

 

Rappelons que la lèpre est due à une bactérie en forme de bâtonnet, le bacille de Hansen(du nom de son découvreur norvégien en 1873) qui colonise la gaine de myéline, autour des nerfs. La contamination se fait à partir des sécrétions nasales, de la salive ou des plaies cutanées d’un malade.

 

L’équipe de Stewart Cole, de l’unité de génétique moléculaire bactérienne de l’Institut Pasteur, a déjà fait d’importantes constatations : le bacille de la lèpre, comparé à son proche cousin le bacille de la tuberculose, a perdu beaucoup de gènes au cours de son évolution. Par conséquent la bactérie vit au ralenti. C’est pour cela qu’il est très difficile et long  de la cultiver en milieu de culture et de faire des diagnostics.

Grâce au séquençage, les chercheurs espèrent pouvoir mettre au point des tests de diagnostic plus rapides et plus efficaces et donc des traitements plus précoces.

 

En 1999, 740 000 nouveaux cas ont été dépisté, affirme l’Organisation mondiale de la santé. En effet, la lèpre reste une « infection de la misère et du sous développement » dont le traitement long et fastidieux nécessite des relais médicaux dont sont souvent dépourvus les pays touchés.

Libération 22/02/01, Le Figaro 22/02/01

Partager cet article

Synthèses de presse

15_cellules_souhces_adn_genetique

Des cellules souches mâles et femelles fabriquées à partir du même individu

Une « preuve de concept » que les chercheurs israéliens estiment pouvoir décliner pour toutes les cellules humaines ...
PMA : du sperme utilisé sans consentement
/ PMA-GPA

PMA : du sperme utilisé sans consentement

Deux enfants se sont aperçus que leurs pères biologiques n’avaient pas donné leur accord pour l’utilisation de leurs gamètes ...
Royaume-Uni : augmentation du nombre de mères porteuses
/ PMA-GPA

Royaume-Uni : augmentation du nombre de mères porteuses

Entre 2020 et 2021, le nombre de femmes s’étant portées candidates pour devenir mères porteuses au Royaume-Uni a été multiplié ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres