Les français et la bioéthique

Publié le 22 Oct, 2002

Une enquête Ipsos exclusive pour Le Figaro et France 2 révèle l’état d’esprit des français dans le domaine de la santé.
Plus particulièrement, deux questions ont été posées concernant les manipulations génétiques pour l’une, l’euthanasie pour l’autre.

Ainsi, 57% des personnes interrogées sont prêtes à aller toujours plus loin dans les manipulations génétiques si cela permet la guérison de certaines maladies. 39% pensent qu’il faut limiter les manipulations génétiques pour des raisons morales même si cela ralentit la découverte de traitements contre certaines maladies. Ces chiffres sont toutefois à relativiser. Notamment en ce qui concerne l’expression “manipulation génétique” qui n’est pas explicitée alors qu’elle recouvre des réalités très variables.

A propos de l’euthanasie, 50% des personnes interrogées sont favorables à une dépénalisation de la pratique de l’euthanasie alors que 31% pensent qu’il faut légaliser l’euthanasie. Pour 15%, il faut continuer à interdire et à condamner l’euthanasie. Dans la majorité, les avis sont défavorables à la légalisation de l’euthanasie. L’ancien ministre de la santé, Bernard Kouchner, avait présenté en avril dernier une déclaration de principe sur l’euthanasie, en préalable à une modification législative (cf. revue de presse du 04/04/02). Puis à l’occasion d’une journée de réflexion sur la « fin de vie » avec des médecins, des philosophes et des religieux, la proposition du ministre avait été fortement débattue (cf. revue de presse du 16/04/02).

Enfin, Jean-François Mattéi, actuel ministre de la Santé, commentera cette enquête ce soir sur France 2 lors de l’émission “100 minutes pour convaincre”. 

A propos de la révision des lois de bioéthique, voté en première lecture à l’Assemblée nationale, il prévient “qu’il y aura des aménagements“.

Le Figaro 22/10/02 – Libération (Eric Favereau) 22/10/02 – Gènéthique

Partager cet article

Synthèses de presse

« Aide active à mourir » : de la « solution technique » à la « norme sociale » ?
/ Fin de vie

« Aide active à mourir » : de la « solution technique » à la « norme sociale » ?

"Au nom de la recherche de l’efficacité", chaque problème, y compris la mort, devrait recevoir une "solution technique" ? ...
« Transition de genre » : le mineur apte à consentir ?
/ Genre

« Transition de genre » : le mineur apte à consentir ?

"Le mineur dont le corps est sain et auquel on propose un parcours médical, est-il en capacité d’appréhender ce que ...
Embryons congelés : un risque plus élevé d’hypertension artérielle
/ PMA-GPA

Embryons congelés : un risque plus élevé d’hypertension artérielle

Selon une étude, la FIV avec transfert d’embryons congelés augmenterait le risque d’hypertension artérielle de 74% ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres