Les données de santé du Royaume-Uni exploitées par Amazon ?

Publié le 13 Déc, 2019

En décembre 2018 au Royaume-Uni, le NHS[1] a signé un contrat avec Amazon, autorisant l’entreprise à accéder gratuitement à des millions de données de santé. L’objectif annoncé était d’ « offrir des informations sur la santé par recherche vocale » notamment pour des personnes âgées ou aveugles. Pour Amazon, c’était un moyen de développer Alexa, son assistant vocal, le géant ayant « flairé un marché potentiel : 14% des foyers britanniques disposent de haut-parleurs à commande vocale ».

 

Cependant, l’association Privacy International avance que le contrat irait « beaucoup plus loin que ce qui avait été annoncé initialement » : Amazon aurait eu un accès gratuit « à des millions de données de santé » du site du NHS, mais aussi et «sans s’y limiter», à «toutes les informations sur les soins de santé, y compris les symptômes et les causes ainsi que les documents protégés par les droits d’auteur», selon les clauses du contrat. Par ailleurs, « la multinationale peut aussi utiliser le logo du ministère et avoir accès à son interface de programmation d’application (API) », Amazon a obtenu l’autorisation d’utiliser ces programmes « pour concevoir, développer, fournir et tester des produits, (…) sans que le NHS n’en tire de bénéfice ».

 

Si « les données de santé ne sont pas directement transmises à Amazon », le contrat lui permet de les utiliser « à des fins commerciales, et, ce, sans reverser une seule Livre Sterling au Royaume-Uni ».



[1] National Health Service, service de santé anglais.

 

Le Figaro, Clara Galtier (12/12/2019) – Capital, Sarah Ugolini (13/12/2019)

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres