Les conséquences psychologiques de l’avortement

Publié le 1 Déc, 2008

Selon une étude Néo-Zélandaise, publiée dans le British Journal of Psychiatry, les femmes ayant subi un avortement ont un risque accru de développer des troubles psychologiques, tels que la dépression ou l’anxiété.

Les chercheurs ont étudié les troubles de plus de 500 femmes entre 15 et 30 ans. L’étude a montré que les femmes ayant eu recours à un avortement présentaient un taux de trouble psychologique 30% plus élevé. Les chercheurs ont estimé que l’avortement était responsable de 1,5% à 5,5% de l’ensemble des maladies mentales du groupe de femmes.

Les trois chercheurs responsables de l’étude ont indiqué qu’ils avaient conscience "des implications importantes dans le débat en cours entre les pro-vie et les pro-choix sur la question des effets de l’avortement sur la santé mentale".

avortementivg.com 01/12/08 – Medical News Today 30/11/08 – Bio Edge 12/12/08

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel
/ E-santé

Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel

Après sa saisine par l'ordre des médecins, le Conseil d'Etat a soumis une QPC sur les modalités d'accès au dossier ...
Suicide assisté : les juges italiens doivent statuer « au cas par cas »
/ Fin de vie

Suicide assisté : les juges italiens doivent statuer « au cas par cas »

Selon la Cour constitutionnelle italienne, en l’absence de législation sur le suicide assisté, les juges devront se prononcer « au ...
Tennessee : « Il n'existe pas de droit fondamental à un certificat de naissance mentionnant l'identité de genre au lieu du sexe biologique »
/ Genre

Tennessee : « Il n’existe pas de droit fondamental à un certificat de naissance mentionnant l’identité de genre au lieu du sexe biologique »

Une cour d'appel a statué que le Tennessee ne pratiquait pas de discrimination en n'en autorisant pas à modifier la ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres