Les cellules souches sanguines ne se différencient pas de manière aléatoire

Publié le : 16 avril 2013

D’après les recherches menées par des biologistes du Centre d’immunologie de Marseille-Luminy, la différenciation des cellules-souches hématopoïétiques ne se ferait pas de manière aléatoire. La spécialisation de ces cellules, situées dans la moelle osseuse et qui se spécialisent en globules rouges, en globules blancs ou en plaquette, serait « en fait due à un signal, une molécule appelée M-CSF« . Ce signal est perçu par la cellule-souche et amène cette dernière « à fabriquer en retour les cellules les plus aptes à faire face à un danger« , comme par exemple « des globules blancs mangeurs de microbes pour lutter contre une infection« .

 

Selon les chercheurs, « il sera possible d’utiliser M-CSF pour accélérer la fabrication de ces cellules chez les malades confrontés à un risque aiguë d’infection ».

<p>La Croix 16/04/2013</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres