Les cellules iPS aident la recherche pour traiter la maladie d’Alzheimer

Publié le : 22 novembre 2017

Des scientifiques japonais ont découvert une nouvelle combinaison de médicaments qui pourrait être la clef du traitement de la maladie d’Alzheimer. Ils ont pour cela utilisé des cellules souches pluripotentes induites obtenues à partir de patients atteints de la maladie d’Alzheimer et d’individus sains, qui leur ont permis de répliquer in vitro le tissu cérébral malade. Celui-ci a ensuite servi pour tester 1258 médicaments. La combinaison la plus efficace pour réduire la teneur en bêta amyloïde[1] est un cocktail de trois médicaments existants et déjà utilisés pour la maladie de Parkinson, l’asthme et l’épilepsie. Ce cocktail a montré « un effet significatif et puissant » au niveau cellulaire. Une première étape prometteuse  estime les chercheurs dont les travaux sont publiés dans le journal Cell Reports.

 

[1] Molécule dont la surproduction dans le cerveau est considérée comme un facteur clé dans la maladie d’Alzheimer.

<p>Japan Times, May Masangkay (22/11/2017)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres