Les cellules embryonnaires humaines plus rentables pour la recherche que les animaux …

Publié le 14 Sep, 2005

Pour Ian Wilmut, le "père" de Dolly, la 1ère brebis clonée,  l’utilisation de cellules souches embryonnaires pour la recherche serait plus éthique et efficace que la recherche sur les animaux. Il affirme que la vie de milliers d’animaux pourrait ainsi être sauvée.

Les principales recherches de Ian Wilmut portent sur la sclérose latérale amyotrophique, une maladie qui entraîne une paralysie progressive. Ian Wilmut estime que si l’on développe des tests en laboratoire, on pourra, sur une période donnée, faire davantage d’essais de médicaments ce qui financièrement sera plus intéressant. "Et l’on utilisera pas d’animaux" ajoute t-il.

The Herald Tribune 08/09/05

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Suisse : une « capsule » pour se suicider « très bientôt » ?
/ Fin de vie

Suisse : une « capsule » pour se suicider « très bientôt » ?

L'organisation The Last Resort a indiqué que la « capsule » de suicide assisté Sarco pourrait être utilisée « très bientôt » pour la ...
Neurotechnologies : l’urgence d’instaurer des « neurodroits »
/ Transhumanisme

Neurotechnologies : l’urgence d’instaurer des « neurodroits »

Rafael Yuste, neurobiologiste, professeur à Columbia et cofondateur de la NeuroRights Foundation, appelle à instaurer des « neurodroits » au ...
Myopathie de Duchenne : « fragmenter » des gènes avant de les reconstituer
/ Génome

Myopathie de Duchenne : « fragmenter » des gènes avant de les reconstituer

Des chercheurs ont découvert une « nouvelle manière de traiter la dystrophie musculaire de Duchenne » qui pourrait s'appliquer à d'autres pathologies ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres