Les cellules conservent une mémoire complète de leurs origines embryonnaires

Publié le 25 Mar, 2019

Une étude menée par des chercheurs du Dana-Farber Cancer Institute montre que les cellules adultes conservent une mémoire, inscrite dans leur ADN, des cellules embryonnaires dont elles sont issues. En outre, cette mémoire est « récupérable » : dans certaines conditions, les cellules adultes peuvent « jouer l’histoire de leur développement à l’envers » pour réactiver des gènes actifs à l’état fœtal.

 

Ces résultats, publiés dans la revue Molecular Cell, vont à l’encontre d’une hypothèse répandue dans le monde scientifique selon laquelle les cellules adultes portent peu de traces de leurs origines embryonnaires. Ils sont particulièrement intéressants pour la médecine régénérative, qui utilise notamment des cellules pluripotentes induites, c’est-à-dire des cellules adultes reprogrammées à l’état pluripotent.

 

La « mémoire embryonnaire » décrite par les chercheurs consiste en un « catalogue de tous les gènes utilisés au début du développement », qui prend la forme de molécules (des groupes méthyle) qui se lient ou se détachent de l’ADN[1]. Une hypothèse sur la raison d’être de cette mémoire est de rendre possible la régénération d’un tissu endommagé.

 

 


[1] Selon la place et le nombre de groupe méthyle sur l’ADN les gènes s’activent ou se désactivent.

Phys.org (21/03/2019)

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres