Les avancées de la médecine régénérative

Publié le : 4 décembre 2001

Le Figaro reprend aujourd’hui l’annonce faite dans la revue Nature Biotechnology de ce mois sur la culture d’embryons humains transformés en cellules nerveuses et implantées dans le cerveau de jeunes souris.
Irving Weissman, de l’université de Stanford (Californie), avertit que cette première avancée n’indique pas pour autant une parfaite maîtrise de cette technique. En effet, il est encore indispensable, explique-t’il, de s’assurer que ces cellules greffées sont bien fonctionnelles et qu’elles ne se développent pas de manière anarchique provoquant des amas cellulaires (tumeurs). 
Cette annonce est faite au même moment que le deuxième symposium de médecine régénérative qui se tient actuellement à Washington (USA). La recherche dans ce domaine s’accélère. Il y a trois ans l’équipe de James Thomas, du département d’anatomie de l’université du Wiscontin, réalisait la première culture artificielle de cellules souches prélevées sur des embryons humains. En août dernier, des chercheurs de Boston annonçait qu’ils avaient greffé des neurones humains, issus de fœtus avortés de quinze semaines, sur des cerveaux de fœtus de macaques (cf. revue de presse du 01/08/01).
Néanmoins, rappelle Irving Weissman, ces expériences n’ont toujours pas permis de comprendre quels facteurs biologiques permettent à une cellule d’engendrer une descendance spécialisée en tel ou tel type de neurone.

<p>Le Figaro 04/12/01</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres