L’endométriose non diagnostiquée aggravée par la PMA

Publié le 11 Oct, 2021

Une étude australienne parue le 5 octobre montre qu’une femme sur trois en parcours de PMA souffre d’endométriose non diagnostiquée. Or ces femmes « verraient leur maladie progresser du fait de la procréation médicalement assistée ». Et leurs chances de concevoir s’amenuiseraient donc avec la prise de ces « traitements ».

Cette étude a été publiée dans la revue Human Reproduction, et menée à partir des données australiennes : dans ce pays, 1 femme sur 9 reçoit un diagnostic d’endométriose et 40% d’entre elles souffrent d’infertilité.

« Pour les femmes qui souffraient d’endométriose mais ne le savaient pas lorsqu’elles ont commencé leur traitement de fertilité, leur situation était tout simplement pire » commente le Dr Moss, auteur principal de l’étude.

Sources : ABC news, Emma Pollard (5/10/2021) ; Science daily (5/10/2021) ; Santé magazine (8/10/2021)

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur
/ Transhumanisme

Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur

Un Américain handicapé a commencé à utiliser une fonction d’intelligence artificielle pour l’aider à communiquer à une vitesse « conversationnelle » ...
Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel
/ E-santé

Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel

Après sa saisine par l'ordre des médecins, le Conseil d'Etat a soumis une QPC sur les modalités d'accès au dossier ...
Suicide assisté : les juges italiens doivent statuer « au cas par cas »
/ Fin de vie

Suicide assisté : les juges italiens doivent statuer « au cas par cas »

Selon la Cour constitutionnelle italienne, en l’absence de législation sur le suicide assisté, les juges devront se prononcer « au ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres