L’endométriose non diagnostiquée aggravée par la PMA

Publié le 11 Oct, 2021

Une étude australienne parue le 5 octobre montre qu’une femme sur trois en parcours de PMA souffre d’endométriose non diagnostiquée. Or ces femmes « verraient leur maladie progresser du fait de la procréation médicalement assistée ». Et leurs chances de concevoir s’amenuiseraient donc avec la prise de ces « traitements ».

Cette étude a été publiée dans la revue Human Reproduction, et menée à partir des données australiennes : dans ce pays, 1 femme sur 9 reçoit un diagnostic d’endométriose et 40% d’entre elles souffrent d’infertilité.

« Pour les femmes qui souffraient d’endométriose mais ne le savaient pas lorsqu’elles ont commencé leur traitement de fertilité, leur situation était tout simplement pire » commente le Dr Moss, auteur principal de l’étude.

Sources : ABC news, Emma Pollard (5/10/2021) ; Science daily (5/10/2021) ; Santé magazine (8/10/2021)

Partager cet article

Synthèses de presse

Télémédecine : attention aux "dérapages"
/ E-santé

Télémédecine : attention aux “dérapages”

« Il faut réguler la télémédecine car il y a trop de dérapages » alerte le Dr Tafani, président du Conseil de ...
61_conseil_etat_facade
/ Genre

Transgenre : le Conseil d’Etat valide l’utilisation du “prénom d’usage” dans les écoles

Une décision qui « méconnaît la protection due à l’enfant » pour l'association Juristes pour l'enfance ...
Cancer : vers une thérapie cellulaire utilisant CRISPR ?
/ Génome

Cancer : vers une thérapie cellulaire utilisant CRISPR ?

Sanofi et Scribe Therapeutics ont annoncé s'associer pour développer des thérapies cellulaires basées sur la technologie CRISPR ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres