Le Vatican se réjouit des travaux du Pr Yamanaka

Publié le 18 Juin, 2007

Le Vatican se félicite de la technique du Pr Yamanaka permettant d’obtenir des cellules aux propriétés comparables à celles des cellules souches embryonnaires, mais qui ne sont pas des cellules souches embryonnaires et donc ne nécessitent pas de destruction d’embryons.(cf revue de presse du 07/06/07). “A nos yeux, c’est à priori une bonne nouvelle, et nous nourrissons l’espérance que cette technique puisse être développée dans l’espèce humain” a déclaré Mgr Elio Sgreccia, président de l’Académie pontificale pour la vie. “Nous ne pouvons que nous réjouir de résultats qui viennent  nous démontrer qu’il n’est pas nécessaire d’immoler des embryons humains pour progresser dans le domaine de la recherche médicale.”

 

Shinya Yamanaka, de l’université de Kyoto le premier a avoir obtenu ces résultats, explique : “nous n’avons donc plus besoin d’ovocytes ni d’embryons”.

 

Pour Hans Schöler (Max Plank Institute, Munster), ce résultat équivaut à la création de la brebis Dolly par clonage.

 

Michel Pucéat de l’Inserm, estime, lui, que “ces travaux sont très intéressants d’un point de vue fondamental” mais que “l’efficacité de reprogrammation reste toutefois très faible et le caractère potentiellement dangereux des gènes utilisés dans cette expérience – qui peuvent notamment induire une prolifération cancéreuse des cellules – interdirait d’envisager leur utilisation thérapeutique”.

 

NDLR : Rappelons que Michel Pucéat a fait une publication la semaine dernière sur ses travaux sur les cellules souches embryonnaires humaines…

Le Monde (Jean-Yves Nau) 16/06/07

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres