Le Think Thank Terra Nova publie sa feuille de route pour améliorer la loi Léonetti

Publié le : 5 mars 2014

 

 Alors que Marisol Touraine est censée présenter un projet de loi en conseil des ministres d’ici l’été sur la fin de vie, le think thank Terra Nova, club de réflexion de gauche, publie une note cette semaine en vue de proposer des « améliorations » à la loi Léonetti. La philosophe Corine Pelluchon, professeur à l’université de Franche-Comté, a rédigé cette note.

 

La première amélioration présentée a trait aux « directives anticipées », c’est-à-dire la rédaction de consignes pour sa fin de vie, possibilité « encore mal connue » de la loi Léonetti. Trois cas de figures se présentent : Terra Nova recommande que les directives anticipées soient contraignantes juridiquement et obligatoires lorsque le patient se trouve dans le coma, ou dans un état végétatif persistant ou pauci-relationel (comme c’est le cas pour Vincent Lambert). Dans les autres cas, un mandataire désigné par le patient est chargé de vérifier que les volontés du patient sont respectées. Enfin, pour les personnes conscientes, Terra Nova préconise de développer l’offre de soins palliatifs.

 

Autre sujet, l’aide médicale à mourir.  Corine Pelluchon estime qu’elle ne doit être ouverte qu’aux personnes en fin de vie et qui ont eu accès aux soins palliatifs. « Cela concerne très peu de personnes ». Pour ces personnes, Terra Nova souhaite s’inspirer de l’état de l’Oregon (USA) qui a mis en place une « assistance pharmacologique au suicide ». Il s’agit, pour un médecin, de prescrire une ordonnance à un patient, pour lui permettre de se procurer en pharmacie un produit létal. De cette façon, le suicide reste une « affaire privée ». 

<p> La Croix (Marine Lamoureux) 5/03/14 – Le Monde (Catherine Rollot) 5/03/14</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres