Le taux d’avortement n’a jamais été aussi bas aux Etats-Unis

Publié le : 4 février 2014

 Depuis que la Court Suprême des Etats-Unis a légalisé l’avortement dans les 50 états en 1973, le taux d’avortement est aujourd’hui à son plus bas niveau. C’est ce que révèle une étude publiée par l’Institut Guttmacher, un think thank pro-IVG. 

 

Cette étude montre qu’en 2011, le taux d’avortement était de 16,9 pour 1 000 femmes âgées de 15 à 44 ans, ce qui correspond à 1,1 million d’IVG en absolu. Ce taux est le plus bas depuis celui de 1973 qui était de 16,3 pour 1 000.

 

L’étude n’analyse pas les raisons de son constat mais donne des suggestions. Le premier facteur évoqué est la meilleure utilisation des « contraceptifs plus performants ». Le deuxième est l’impact de la crise économique qui contraint les femmes a faire d’autant plus attention à leur moyen de contrôle des naissances. Parallèlement, Rachel K. Jones, qui a mené l’ étude, reconnait que cette baisse « n’est pas due à une baisse du nombre de prestataires » puisque le nombre de professionnels et d’établissements pratiquant des IVG a à peine diminué.
 

 

Carol Tobias, présidente d’un mouvement pro-life reconnu a déclaré à cette annonce : « nous sommes extrêmement heureux que le nombre des avortements continuent de décliner au fil des années ». Mais elle ne partage pas les conclusions du think thank Guttenmach lorsqu’il affirme que cette diminution des IVG n’est pas liée aux législations contraignantes des états. 
 
Cette étude paraît au moment où les débats sont intenses sur ces sujets de la contraception et de l’avortement aux Etats-Unis. La Cour Suprême doit se prononcer cette année sur l’objection de conscience du personnel médical dans le cadre de l’ObamaCare.
 
<p> The WashingtonPost (Sandhya Somashekhar) 02/01/2014 – L’Express 03/01/2014 – Le Généraliste 03/01/2014</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres