Le spermatozoïde serait attiré par le parfum de l’ovule

Publié le : 28 mars 2003

Des chercheurs ont identifié sur le spermatozoïde un récepteur olfactif dont l’activation influencerait la mobilité et l’orientation des gamètes mâles. Cette hypothèse, expliquée dans un article publié dans la revue scientifique Science du 28 mars 2003, s’inspire du modèle de la reproduction sexuée chez les invertébrés marins. Par exemple, chez l’oursin, la reproduction se fait par fécondation externe dans l’eau où des millions de spermatozoïdes et œufs sont libérés. Ce sont des substances attractives qui facilitent leurs rencontres. 

L‘équipe dirigée par Marc Spehr (Université de Bochum, Allemagne) a découvert que les spermatozoïdes sont porteurs d’un récepteur olfactif testiculaire, non décrit jusqu’à maintenant, et qu’ils sont attirés par une substance appelée "bourgeonal". Quand le récepteur olfactif, baptisé hOR17-4, se lie à cette substance, cela entraîne une série d’évènements physiologiques importants pour la fécondation. Une question demeure sur l’origine du "bourgeonal" : cette substance est-elle produite par l’ovule ou par d’autres voies reproductrices féminines ?

La connaissance précise de ce mécanisme est loin d’être acquise mais déjà certains espèrent des débouchés pour la contraception et la procréation assistée.

Le Quotidien du Médecin (Dr Véronique N'Guyen) 28/03/03 - Sciences et avenir 28/03/03

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres